Symbole du rituel.jpg
 

LE RITUEL

 
 

ACTE II

CINQUIÈME TEMPS

Versare

le vin versé

 
symboles EFFUSIO_Plan de travail 1_Plan de travail 1.png
 
 
 

Un chant nouveau s’élève dans l’enceinte cérémonielle. Bientôt réapparaît le maître de vin. Commence alors la marche ultime qui le ramène au vascellum, prenant au passage le réceptacle d’une carafe posée sur un pedem, un socle cylindrique. Lent, est chaque pas du maître de vin. Le moment sacré, appelant une lenteur sacrée. Arrivé au vascellum, tenant le réceptacle d’une main, retenant son souffle, le maître de vin va alors ‘commander’ l’organe interne du vascellum, l’heorte, cœur vivant du corps d’office, dont le mouvement de la mécanique va entraîner l’inclinaison de sa matris et de la bouteille en son sein. Et, sous peu, le vin reçoit le jour…, perdant sa forme de bouteille au fur et à mesure qu’il s’en échappe, pour prendre celle fuyante d’un trait d’écoulement exhalant son parfum, qu’aussitôt recueilli en la carafe, commence à en prendre la forme. Et alors qu’il s’attarde dans l’instant de son versement, le vin prend cette triple forme, aussi belle qu’éphémère: de bouteille, d’écoulement et de carafe. Le vin versé, le maître de vin relève alors la matris, recueillant quelques dernières gouttes... Puis, à deux mains, face aux invités, il lève au ciel le vin devenu carafe, puis le repose sur son pedem. Avant de revenir pour le septième temps de la cérémonie, pour une dernière fois le maître du vin quitte la scène visible.

 
 
 
 
 
 

Suite de la visite

LE RITUEL - Partire